12. Apr 2018

TEXT VON

Estelle Lucien

FOTOGRAFIEN VON

Michael Hübner

Concours Menuhin: 44 as du violon à Genève

  • Share

Pour la première fois, le concours Menuhin se tient a à Genève, du 12 au 22 avril. Cette compétition, créée en 1983 par le violoniste Yehudi Menuhin, réunit la crème des as de l’archet de moins de 22 ans. Ils seront 44 cette année, venus du monde entier, à concourir, mais surtout à vivre une expérience unique. Pour le public, c’est l’occasion aussi de découvrir ces prodiges qui seront les têtes d’affiche de demain. La Suisso-Japonaise Sumina Studer fait partie des participantes. Elle nous en dit plus.

 

Qu’est-ce que le concours Menuhin représente pour la jeune violoniste que vous êtes?

Jai été tellement heureuse lorsque jai su que jétais sélectionnée pour le concours Menuhin! Je suis cette compétition depuis des années. Cest un véritable honneur de pouvoir y participer, sachant que cest le plus important concours pour jeunes violonistes du monde. Cela me motive immensément à continuer de maméliorer en tant que musicienne et cest une expérience pour laquelle je suis très reconnaissante.

Comment et à quel âge avez-vous commencé le violon?

Mon père est professeur de piano, ma mère enseigne le chant et ma sœur Sayaka est violoncelliste. Cétait évident que je jouerais moi aussi dun instrument. Lorsque javais 5 ans, ma mère et moi sommes passées devant un magasin de musique à Zurich, ma ville natale. Jai montré le violon dans la vitrine en disant que je voulais ce jouet!

Combien d’heures par jour jouez-vous?

Cest la question quon pose le plus au musicien, et à laquelle il est le plus difficile de répondre! Chaque jour est différent, que je voyage pour des masterclasses ou des concours, ou que je suive mes cours. Il marrive de jouer sept heures par jour, et parfois seulement une heure. Mais une chose est certaine: travailler dur et sans relâche est bien plus efficace que de longues heures sans être concentré.

Concours Menuhin, du 12 au 22 avril, Genève, infos et billets sur: 2018.menuhincompetition.org/fr