08. Oct 2018

TEXTE DE

Monica Congiu

À chaque peau son parfum

  • Partager

Comment une fragrance peut-elle être irrésistible sur une personne et insupportable sur une autre? Des professionnels nous expliquent ce mystère. 

AERIN «Eclat de Vert réunit les souvenirs de mes visites chez ma grand-mère Estée dans le sud de la France. L’odeur du citron, du gal- banum et des magnolias me rappellent la lumière de cette magnifique Côte d’Azur», résume Aerin, la petite-fille d’Estée Lauder. Aerin, Eclat de Vert, 220 fr.

L’odeur d’une peau est aussi unique qu’une empreinte digitale.

Il vous est sûrement arrivé de sentir un parfum divin sur l’une de vos connaissances. Vous demandez la permission de rapprocher vos narines pour identifier cette odeur, chaude comme un désert et planante comme seule peut l’être une journée à Mascate après le coucher du soleil. Vous voulez avoir la même odeur et faites l’acquisition du parfum en question. Mais quelques pschitts sur votre propre peau et vos illusions s’évaporent, la magie n’opère pas. Ne subsiste qu’un écho doucereux, insignifiant comme un baiser raté. Comment est-ce possible? «L’effet d’un parfum dépend de l’odeur de la peau. Et chacune est aussi unique qu’une empreinte digitale», résume Vero Kern, parfumeuse et aromatologue à Zurich. «Deux combinaisons chimiques se rencontrent: celle de la personne et celle du parfum. Il arrive que cela ne fonctionne pas.»

CARTIER «J’ai choisi sept magnifiques fleurs fraîches qui, ensemble, en composent une nouvelle. Celle-ci est aussi abstraite et vivante que les éclats d’un diamant», résume Mathilde Laurent, parfumeuse chez Cartier, en évoquant Carat, la nouvelle création de la maison. Dès 82 fr.

Un parfum tiendra mieux sur une peau préalablement poudrée.

Le plus grand risque est que la fragrance perde tout son relief parce que la peau produit beaucoup de gras. Werner Abt, de la parfumerie Spitzenhaus, à Zurich, confirme: en trente cinq ans de carrière, il a aidé une foule de clients du monde entier à trouver leur parfum préféré. «Plus il y a de sébum sur la peau, plus les interactions entre les molécules sont nombreuses. Sur une peau grasse, un parfum se dénature plus vite et devient plat, vu que le sébum l’absorbe rapidement.» Voilà ce que nous qualifions, avec une moue, de douceur fade ou d’acidité piquante. Sur une peau sèche, on n’a pas ce genre de problème, car le parfum peut s’accrocher aux squames en surface. Loin de l’altérer, elles le font tout au plus paraître plus épicé et plus frais.

ELIE SAAB Un jus qui fera tourner la tête des jeunes femmes avec son mélange de pétales, de vanille et de patchouli. Sans parler du fait que dans sa nouvelle version Gold, il éclipse tous les autres. Girl of Now, dès 72 fr.

Pour éviter que votre peau grasse ne soit un obstacle à votre odeur, suivez les conseils de Werner Abt: «Au lieu de vaporiser la fragrance directement sur la peau, appliquez-la plutôt sur les vêtements, où elle ne bougera pas.» Avant de se parfumer, on peut aussi utiliser un peu de talc. L’important est de poser la senteur là où l’on ne transpire pas et où les pulsations sanguines sont bien visibles. «Les meilleures zones sont le plexus solaire, les avant-bras et le cou.» Dans certaines conditions, il faudrait choisir son jus de manière tactique: «Où il y a davantage de sébum, la peau est plus acide. Dans ce cas, mieux vaut éviter de la souligner avec des notes citriques. On cherchera au contraire à l’assourdir en privilégiant des fragrances poudrées ou à la masquer avec des orientales», explique-t-il. A vous de voir en fonction de vos goûts.

CALVIN KLEIN
Le directeur artistique Raf Simons dévoile son premier parfum treize ans après le premier de la marque. Il rend hommage aux femmes fortes et libres. Ce jus contient trois notes, sur pied d’égalité: pétales
de fleurs d’oranger, cônes d’eucalyptus et cèdre d’Alaska. Woman, dès 70 fr.

Quoi qu’il en soit, la question olfactive en appelle d’autres, car si l’odeur corporelle est liée à la chimie de notre corps, elle dépend également du climat, de l’endroit où l’on vit et de ce que l’on mange. Il est évident qu’un carnivore convaincu a une empreinte olfactive plus forte qu’un végétarien. Celui-ci, pour sa part, en a une plus marquée qu’une personne végétalienne, qui a renoncé aux produits laitiers. Abstraction faite de l’hygiène, fumer, boire du café ou de l’alcool, tout comme les médicaments et le stress, influencent l’odeur corporelle. Et celle-ci a aussi une dimension culturelle. Ainsi, dans les pays nordiques comme la Suède et la Norvège, mais surtout au Japon, la propreté est reine. On y apprécie l’eau, le bain, mais pas les parfums. On voit les choses différemment en France où, jadis, on considérait que se laver était un devoir agaçant. On se servait alors du parfum pour couvrir les émanations corporelles. Ironie du sort, nous devons les meilleurs jus à cette coutume. Ceux-ci tournent rarement sur la peau. C’est plutôt le fait des eaux bon marché. La faute à leurs composants qui ne sont pas stables, autrement dit qui sont mal reliés les uns aux autres, comme l’explique la parfumeuse zurichoise Vero Kern: «Quand on crée une fragrance, le rapport entre les composants doit être équilibré pour qu’ils puissent se développer en continu. Sinon, tout s’effondre comme un gâteau qui ne monterait pas, car on n’a pas utilisé les ingrédients dans les bonnes proportions.»

ELIE SAAB Un jus qui
fera tourner la tête
des jeunes femmes avec
son mélange de pétales,
de vanille et de patchouli. Sans parler du fait que
dans sa nouvelle version Gold, il éclipse tous les autres. Girl of Now, dès 72 fr.

Ce qui est vrai en pâtisserie vaut aussi quand on achète un parfum: il faut avoir tous ses sens en alerte, sinon on se perd. Aujourd’hui, où l’on essaie sans cesse de nous vendre tout et n’importe quoi, nous sommes très éloignés de nous-mêmes. Et, justement, on recourt souvent aux odeurs pour se construire une autre identité, alors qu’elles devraient contribuer à nous définir, à refléter notre personnalité. Ce qui n’est bien entendu possible que si l’on a trouvé la bonne fragrance. Pour dénicher cette senteur rare, Werner Abt nous donne quelques conseils: «Prenez d’abord un échantillon et portez-le au minimum 24 heures. A chaque fois que vous le sentez, demandez-vous si cette odeur vous rend heureux. N’écoutez pas les vendeuses, mais vos tripes. C’est la seule façon de savoir si l’alchimie fonctionne. Le concept doit aussi vous plaire. On comprend mieux une peinture quand on perçoit ce que l’artiste a voulu exprimer», conclut-il.

DIOR «Compose-moi quelque chose qui sente la joie»: voilà ce que Christian Dior pourrait avoir chuchoté à l’oreille de François Demachy, le nez de la maison, qui a composé ce magnifique parfum. Léger et varié, Joy sent la rose, les agrumes, les bois doux et les muscs poudrés.
Dès 95 fr.

Jadis, cet amoureux des parfums emportait toujours un nouveau jus en vacances: «Aujourd’hui, quand je les réutilise, je me retrouve en Camargue ou au Maroc.» Et pourquoi ne pas se construire une collection de bonnes odeurs, comme lui?