La nouvelle créature détruira la terre/Narrations, 1964. 
©succession antonio saura

21. Jun 2016

TEXTE DE

Estelle Lucien

Antonio Saura, littérature et peinture

  • Partager

La fondation Jan Michalski présente jusqu’au 25 septembre Antonio Saura (1930-1998) avec l’exposition De l’écriture à la peinture . L’accrochage explore les liens de l’artiste espagnol majeur du XXe siècle avec l’écriture, la littérature et le livre. Dès son jeune âge, alors qu’il est un adolescent malade, Saura a inventé des personnages et des mondes imaginaires. Le portrait est une pièce phare de l’oeuvre de cet artiste qui fut parmi les fondateurs du mouvement El Paso (1957-1960). Dès 1962, Antonio Saura a aussi réalisé des illustrations pour accompagner notamment les Songes de Quevedo,  Don Quichotte de la Manche de Cervantès, 1984 de Orwell, le Journal de Kafka, et même les Aventures de Pinocchio (version de Christine Nöstlinger), et finalement son propre journal Nulla dies sine linea.

Du mardi au dimanche de 14h à 18h, Fondation Jan Michalski, ch. Bois Désert 10, Montricher, 021 864 01 51.

Galerie