29. Nov 2018

TEXTE DE

Bolero

Beauté: Un plongeon merveilleux

  • Partager

La beauté passe avant tout par le bien-être! Voici quatre lieux dédiés à la détente et entourés de verdure, où il fait bon être dehors comme dedans.

ROYAL CHAMPAGNE 

SPA AVEC VUE
Derrière la baie vitrée s’étire la vallée de la Marne, avec les villages de Champillon et d’Hautvillers, où l’on produit le Dom Pérignon.

ARRIVER 

Dans le TGV Paris Champagne-Ardenne, je lève enfin le pied. J’aperçois des collines verdoyantes, puis les vignes! La mère patrie de Moët & Chandon et de Taittinger. Je suis dans le cœur pétillant de la France!

SE POSER 

Trois heures devant moi. Je pourrais partir à la découverte des lieux, me prélasser au spa ou rester dans ma chambre. J’opte pour la chambre – et ses fenêtres «grand écran» sur les vignes. Le lendemain matin m’attend la séance de yoga de ma vie, dans un studio lambrissé de bois qui semble otter sous l’effet de l’éclairage au sol. Des parois retentissent de sons semblables à la gravitation de planètes dans le lointain. Plus tard, comme hypnotisée, je me laisse aller entre les mains de la thérapeute. Elle ne jure que par les soins Biologique Recherche, qui seraient particulièrement bien tolérés et dont le niveau de concentration en substances actives serait supérieur à 20%. Je fais mien à jamais le sérum de collagène pur.

REVENIR?

Ne pas le faire serait un crime. Car le lieu apporte de la joie. Et la joie rend les gens meilleurs. Je me suis sentie meilleure, oui, en dévalant les vignes sur mon vélo électrique, en me délectant de la nourriture bio et en écoutant le chef sommelier m’expliquer que, finalement, le meilleur champagne est celui qu’on boit avec ceux qu’on aime. Et que la cuillère en argent glissée dans le goulot est une fumisterie.

«Venez, mes frères,
vite, je bois des étoiles!»

Dom Pérignon, le père du champagne moine bénédictin aveugle et maître de chaide l’abbaye Saint-Pierre d’Hautvillers (XVIIe s.).

Cellules de luxe Sur les balcons, on ne saurait bénéficier de plus d’intimité. Et porter du champagne à ses lèvres tandis que sous ses yeux s’étend la vigne dont il est issu, quel bonheur! Nulle part ailleurs il n’aura été aussi délicieux.

 

Royalchampagne.com


 

SILENA HOTEL 

Les petites attentions font toute la différence: dans la chambre, les hôtes sont accueillis par un message manuscrit sur le tableau noir. Le soir, une petite gourmandise a été déposée sur la table de chevet.

ARRIVER

Rouler, s’arrêter, rouler, s’arrêter. Le voyage vers l’Italie aurait plutôt eu tendance à me tendre qu’à me détendre. Et puis, viennent les derniers kilomètres où j’avance enfin. Quand les routes de montagne escarpées ont remplacé les autoroutes et leurs bouchons. Dans le pré à côté de l’hôtel, des chevaux m’observent derrière la clôture. La pression est enfin retombée.

SE POSER

Le soir, tout est oublié au moment de passer à table. Les sept services et le vin rouge de la région me bercent doucement. Je ne sors de mon engourdissement que le lendemain, avec un gommage du corps revigorant. Le massage qui suit, à l’aide de pochons de tourbe et de pierres chaudes du Haut-Adige, est plus doux. Je supplie la thérapeute: «Ne vous arrêtez jamais!» Deux heures plus tard, je suis bien obligée de me lever de la table de massage. Le cours de yoga que j’avais prévu de suivre ne trouve soudain plus grâce à mes yeux. Je lui préfère le sauna du toit-terrasse où je retrouve à nouveau la position horizontale.

REVENIR?

Absolument! Mais cette fois en hiver, lorsque les sommets seront poudrés de neige. De plus, les télécabines se trouvent juste en face de l’hôtel.

 

«On se sent chez soi
dans le monde.»

Johann Wolfgang Von Goethe, poète, extrait de son “Voyage en 
Italie” dans la province du Haut-Adige. 

Au sortir du bain, s’enfoncer dans le moelleux des «lits de jour» et promener son regard sur le camaïeu de verts.

Silena.com 


7PINES RESORT

vue plongeante Du spa, vue sur la Méditerranée et l’île rocheuse Es Vedrà, à laquelle on prête des forces surnaturelles.

ARRIVER

Il me suf t de traverser le lobby et de mettre à nouveau un pied dehors pour comprendre quel est l’argument majeur de l’hôtel 7Pines Resort: sa fabuleuse situation, peut-être l’une des plus belles d’Ibiza. Il est perché sur un promontoire rocheux, face à la mer Méditerranée et à son bleu profond. Dans le sud-ouest de l’île, où le soleil se donne en spectacle presque tous les soirs au couchant.

SE POSER

Le bruit des vagues et les senteurs épicées de la forêt de pins environnante permettent de lâcher prise naturellement. Et lorsqu’on en veut un peu plus, le vaste espace Pure Spa nous tend les bras. Sauna et bain de vapeur préparent le corps aux différents soins ESPA. Le massage «Signature» de 90 minutes se fait avec des huiles essentielles d’orange, de lavande et de palmarosa, ainsi que des pierres chaudes. Pour tous ceux qui désirent prolonger les plaisirs, la maison, qui appartient aux Leading Hotels of the World, propose des programmes de bien-être thérapeutique de plusieurs jours en fonction des besoins et objectifs de chacun.

REVENIR?

Disons-le, les suites ne sont pas à la hauteur d’un cinq-étoiles, mais les beaux espaces communs, la cuisine raffinée (ne pas manquer de goûter aux menus d’inspiration coréenne au restaurant The View!) et le merveilleux panorama compensent ce défaut.

«Le pin semble écouter, le sapin semble entendre.»

Friedrich Nietzsche, philosophe (1844-1900). 

La blogueuse star Chiara Ferra- gni fêtait son enterrement de vie de jeune fille dans le nouvel hôtel 7Pines Resort Ibiza. D’ordinaire, l’ambiance est plus calme.

7pines.com


 

DAS KRANZBACH

L’architecte japonais Kengo Kuma a travaillé avec le Studio Lois d’Innsbruck pour créer cette nouvelle maison de méditation en pleine forêt.

ARRIVER

Le château de Kranzbach trône majestueusement au pied de la Zugspitze, dans une vallée de montagne bavaroise. Il n’y a là que des prés, la forêt et la montagne et, comme sortie de nulle part, cette bâtisse sans âge au style de cottage anglais. À l’arrivée, je soupçonne qu’il s’agit d’un endroit spécial, voire d’un haut lieu énergétique?

SE POSER

En compagnie de la doctoresse de l’hôtel, le Dr Müller, je commence par une promenade à travers la forêt qui enclôt les 130 000 m2 de prairie. Pendant qu’elle m’explique les effets positifs des bois sur les citadins stressés, ma respiration se fait plus calme. L’hôtel Das Kranzbach intègre les arbres à des thérapies telles que le bain au cœur de la forêt ou le massage au pin des Alpes. Je transpirerai dans le sauna plus tard, les yeux à hauteur de la canopée. La nouvelle maison de méditation se trouve elle aussi dans la forêt. La verdure produit ses effets: en un rien de temps, je suis profondément détendue. Ici, la nature a le premier rôle, mais l’histoire de la fondatrice anglaise Mary Porter, qui a fait construire ce bâtiment voici un siècle, l’architecture intérieure d’Ilse Crawford et la gastronomie tiennent des rôles secondaires remarquables.

REVENIR?

Oui, et en toute saison! Car la forêt n’est jamais la même.

«Ce n’est que dans la forêt que tout en moi se faisait calme.»

Knut Hamsun, écrivain norvégien (1859-1952). 

Au cœur d’une prairie avec vue sur les sommets bavarois, tout invite à une détente profonde.

Daskranzbach.de