28. Nov 2018

TEXTE DE

Estelle Lucien

PHOTOGRAPHIE DE

Lea Kloos

Dégustation: c’est du pâté!

  • Partager

Si les Français ont leur pâté en croûte, nous autres Suisses romands avons le pâté à la viande! Et na! Appelé aussi pâté vaudois, car c’est dans ce canton qu’il a fait son nid dès le début du XX siècle et que sa forme en cheminée a été peau née. Par une petite ouverture au sommet, on peut voir la gelée, et parfois un peu de la farce, dont la composition dépend évidemment du boucher qui la sert. Voici quatre propositions dégustée et notée par Bolero! 

©Lea Kloos

 

**** La Bouche qui rit, rue de la Madeleine 10, Lausanne, 3 fr. 80/pce.

C’est visuellement le plus tentant. Dès la découpe, il croustille. La farce est magnifique. C’est du grand petit pâté.


*** Pougnier, gare Cornavin, Genève. 4 fr./pce.

Joli et bon. Sa croûte est savoureuse, seul petit bémol: un peu trop de gelée par rap- port à une farce, pourtant délicieuse.


** Boucherie Philippe Stuby, av. Général-Guisan 17, Vevey. 3 fr. 50/pce.

Voici une version «mousquetaire» du pâté vaudois. Une farce compacte et une pâte épaisse. Mais certains ont beaucoup apprécié.


Coop, rue Caroline 6, Lausanne. 5 fr. 95/2 pces.

La pâte est molle. Quant à la farce, on préfère ne pas en parler.


**** sublime
*** excellent
** très bon
* bon