06. Dec 2018

TEXTE DE

Estelle Lucien

PHOTOGRAPHIE DE

Lea Kloos

Dégustation: Mieux que le champ’

  • Partager

Ils ont la couleur du champagne, ils en ont le goût et la bulle, mais ne peuvent prétendre à la prestigieuse appellation. Qu’importe! Voici quatre mousseux pour pétiller en dissidence, sélectionnés par Le Passeur du vin, qui tient boutique à Lausanne et à Genève. Merci et tchin!

©Lea Kloos

 

****Crémant du Jura, brut nature, Anne & Jean- François Ganevat, «La Combe», Rotalier, Jura. (29 fr.)

Il est très bon, ce crémant! À l’aveugle, il passerait pour un vrai champagne dont il a toutes les qualités!

 

***Bullanche, Vin de Pays Suisse, Paul-Henri Soler, Genève, 2014. (30 fr.)

Joli nom, jolie bouteille et jolie couleur. La bulle est très équilibrée, et le goût sec!

 

***Meta Phusis, Arvine demi-sec, sur gneiss, vin mousseux de pays romand, Steve Bettschen, La Sarraz, 2014. (57 fr.50)

Ce demi-sec a du parfum. En bouche, il est doux, un brin sucré, et ses bulles moussent très agréablement.

 

Rurale Dela Blanc, Cuvée Ohno, Extra Dry, Hitomi Winery, Japon, 2016. (42 fr.)

Ce mousseux japonais, sous capsule, est trouble. Très pétillant, on croirait boire quelque chose entre le cidre et la bière. Atypique!

 

**** sublime
*** excellent
** très bon
* bon

 

Sélection réalisée par Le Passeur de vin: lepasseurdevin.ch