Vue de l'exposition - © Marc Domage

08. Sep 2017

TEXTE DE

Julie Parenthoux

PHOTOGRAPHIE DE

Marc Domage

Symbolique enchevêtrement

  • Partager

Enchevêtrer et entrelacer, autant de gestes à la signification importante : c’est le sujet de l’exposition “Inextricabilia, enchevêtrements magiques” organisée par la Maison Rouge à Paris. 

Des productions du mouvement art brut, des objets de rituels africains mais aussi des oeuvres d’art populaires ou sacrées, se côtoient au sein d’un même lieu afin de s’interroger sur la thématique de l’enchevêtrement et mieux la comprendre. Une technique stylistique forte qui utilisent des fibres aussi bien végétales, animales que métalliques, et joue sur la façon de les lier. Entortiller, broder, ligoter, nouer, entrelacer… chaque manière d’assembler fils, raphia ou rubans possède une symbolique particulière.

Près de 50 artistes, dont certains connus comme Louise Bourgeois ou Man Ray, partagent leurs créations textiles afin de donner forme à cette notion mystique qu’est l’enchevêtrement. Des oeuvres visuellement marquantes, chargées d’émotions et de symboliques comme la “Poupée” de Michel Nedjar, qui évoque à la fois une poupée vaudoo et une divinité ancienne.

Une exposition de qualité à découvrir jusqu’au 17 septembre !

 

 

Galerie