10. Apr 2018

TEXT VON

Ana Simoes

Le 36e festival de Cully met les jazzgirls à l’honneur

  • Share

Du 13 au 21 avril, le Festival de jazz de Cully vous invite à découvrir plus de 140 concerts ainsi qu’une vingtaine d’évènements consacrés au jazz au fil des scènes et caveaux du bourg de Cully! Cette année, Cullyjazz met à l’honneur les femmes et s’associe avec Helvetiarockt afin de proposer diverses activités . Au programme des icônes féminines du jazz ainsi que la jeune génération de chanteuses. Comme chaque année, il est possible d’assister aux concerts d’artistes accomplis du côté du festival In, mais aussi à des concerts gratuits de jeunes musiciens au talent indéniable et au succès prometteur, côté Off

Galerie

Du côté suisse, les invités sont nombreux! Parmi eux, SHIJN, nouveau quartet jazz de Malcolm Braff, pianiste fribourgeois. À ses côtés, Jacques Schwarz-Bart, Stéphane Galland et Laurent David! Mais aussi L’Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamps XXL composé de 14 musiciens et fondé par le contrebassiste genevois Vincent Bertholet dont l’album est disponible dès le 27 avril. Le trio genevois, Duck Duck Grey Duck est également de la partie pour le festival Off.

Parmi les artistes internationaux, la révélation jazz londonienne Shabaka HutchingsSons Of Kemet dont le nouvel album, Your Queen Is A Reptile, sort le 30 mars est un projet de l’artiste qui créé des ponts entre l’afro-futurisme, le spiritual jazz et l’électro. 

Du côté des artistes féminines voici nos coups de cœur:  Lisa Simone, fille de la célèbre chanteuse et compositrice jazz Nina Simone; la Valaisanne Erika Stucky;  Melissa Laveaux canadienne d’origine et dont la musique est teintée d’influences haïtiennes, pays natal de ses parents; mais aussi la chanteuse londonienne ALA.NIqui a commencé sa carrière en tant que choriste pour Andrea Bocelli et Mary J. Blige entre autres; citons encore la chanteuse soul et R&B, Ester Rada et l’Anglaise Zara McFarlane, d’origine jamaïcaine pour une belle découverte de deux cultures musicales. 

Et pour finir, parmi les jeunes révélations du festival, Rohey, un groupe soul d’origine norvégienne, Jordan Rakei et  Božo Vrećo qui propose un répertoire de chants traditionnels bosniaques.