13. Apr 2017

TEXT VON

Manon BAUD

Les vrais-faux bijoux de Bielander

  • Share

On se demande encore si les bijoux de David Bielander sont faux ou bien réels. Grâce à ses limaces et ses crevettes plus que réalistes, l’artiste bijoutier a reçu le Prix suisse de Design 2017 qui lui sera remis en juin à Bâle. En attendant, il ne reste que quelques jours (jusqu’au 30 avril) pour visiter la carte blanche que le Mudac lui a laissée. 

L’artiste suisse David Bielander établi à Munich recevra le 13 juin le fameux Grand Prix suisse de design. Ce créateur aime induire en erreur avec des trompes-l’œil tellement proche de la réalité qu’on y croirait. Ainsi ses montres en faux carton, son pendentif tête d’ail ou encore son collier banane font parler d’eux; non seulement pour leur forme étonnante, mais aussi pour les matériaux élaborés utilisés pour leur donner vie; or, argent, cuir et titane.

Vous pouvez venir admirer les œuvres de David Bielander à Lausanne, où le musée de design et d’arts contemporains appliqués (MUDAC) lui a donné carte blanche!

DavidBielander_Garlic_2009_mudac

Garlic (argent), 2009, ©Simon Bielander


 DavidBielander_Lippen_1999_mudac

Lippen (Joint de bocal de conserve et épingle en acier), 1999, ©Simon Bielander

 


 

Jusqu’au 30 avril,  www.mudac.ch et www.swissdesignawards.ch

MUDAC, Place de la Cathédrale 6, 1005 Lausanne.

Photo de bannière: Cardboard Crown (or jaune et gris), 2016, ©Simon Bielander