23. Sep 2016

TEXT VON

Estelle Lucien

FOTOGRAFIEN VON

©Domaine du Paradis

Zep offre un nouveau cru à Genève: La Châtelaine

  • Share

C’est historique. Une nouvelle vigne a vu la jour en ville de Genève. Elle s’épanouit sur la propriété de Mélanie et Philippe Chappuis, alias Zep, là où déjà au Moyen-âge on cultivait du vin. Un miracle qu’on doit aussi à Roger Burgdorfer du Domaine du Paradis à Satigny, en charge de la vinification. 

ParadisZEP_07
Roger Burgdorfer (au centre) avec Philippe et Mélanie Chappuis

 

 

Evidence et rencontre, ont présidé à la naissance de La Châtelaine de Genève, seul vin issus de l’unique parcelle située en Ville de Genève. La rencontre c’est celle de Mélanie et Philippe Chappuis, alias Zep, l’auteur de Titeuf, avec Rosette et Roger Burgdorfer fondateurs du Domaine du Paradis à Satigny. Les premiers sont propriétaires d’une demeure historique en Ville de Genève, le Domaine de Châtelaine, appelé aussi campagne de Masset. Edifiée sur les hauteurs des Charmilles, la bâtisse domine le Rhône, offrant une vue unique sur le Salève et les Alpes. Lorsque Philippe Chappuis l’acquiert en 2007, la première image qu’il en a est une gravure du XIXe siècle. “On y voyait des vignes” se souvient-il. De fait, depuis le Moyen-Âge on a cultivé des vignes sur ces flans exposés au sud, sur la rive droite du Rhône. “Les moines du Prieuré de Saint-Jean-hors-Les-Murs, situé au pied des falaises de Saint-Jean à côté du pont Sous-Terre, faisaient déjà un vin réputé jusque dans le Val d’Aoste.” peut-on lire sous la plume d’Anne Bruchez en préface de l’ouvrage Un thé avec mes chères fantômes, signé Mélanie Chappuis aux éditions Encre Fraîche qui rend hommage aux dames qui comme elle ont eut la chance d’occuper ces lieux.  Les vignes ont perduré jusque dans les années 1950, lorsque l’Etat de Genève soucieux de relever la qualité du vignoble genevois procède à la suppression des vignobles non conformes, et établit un cadastre viticole. Dès lors pas de vigne sans autorisation. Ce fut notamment la bataille et la tâche de Roger Burgdorder d’inscrire à nouveau une parcelle viticole en Ville de Genève. Sur 7500m2, les cépages sont plantés en 2013, de la Roussanne et Marsanne pour le blanc, du Cabernet-Franc et Galotta pour le rouge.  Aujourd’hui, à la “sacrée piquette” des Massets, a succédé La Châtelaine Rouge et la Châtelaine Blanche. En coffrets de trois bouteilles, 95 francs, le “vin de Titeuf” est vendu uniquement au Domaine du Paradis à Satigny, une autre campagne qui elle aussi a beaucoup de choses à raconter. Mais c’est une autre histoire….